Resource Logo
AFP French

Sida: Benoît XVI demande un accès aux thérapies pour les enfants




 

CITE DU VATICAN, 28 nov 2012 (AFP) - Benoît XVI a demandé mercredi un meilleur accès aux thérapies anti-sida pour les enfants des pays en développement, afin qu'ils ne contractent pas le virus HIV par leur mère.

A la fin de l'audience générale dans la salle Paul VI au Vatican, devant cinq mille fidèles de différents pays, le pape, évoquant la prochaine Journée mondiale contre le Sida le 30 novembre, a lancé un appel: "J'ai une pensée toute particulière pour les nombreux enfants qui contractent le virus par leur propre mère, alors qu'il existe des thérapies pour l'éviter".

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande que les mères infectées par le virus ou leurs enfants prennent des anti-rétroviraux pendant l'allaitement pour prévenir la transmission.

Benoît XVI a observé que les souffrances du sida sont particulièrement aiguës "dans les régions les plus pauvres, qui ont difficilement accès à des médicaments efficaces". 70% des séropositifs dans le monde se trouvent en Afrique.

Le souverain pontife a salué "les nombreuses initiatives qui, dans le cadre de la mission ecclésiale, sont engagées": prévention, traitement, soins, assistance aux orhelins, veuves et prisonniers atteints du sida.

Environ 30% des centres assurant des soins contre le sida dans le monde sont catholiques, particulièrement en Afrique. Le Vatican et le pape se voient reprocher leur refus de principe du préservatif comme moyen de protéger les personnes du sida.

La Communauté Sant'Egidio, proche du Vatican, a lancé depuis dix ans le programme DREAM (Drug Resource Enhancement against Aids and Malnutrition) dans plusieurs pays d'Afrique.

Selon Sant'Egidio, la transmission au petit enfant peut être extrêmement réduite grâce aux médicaments rétroviraux administrés à la mère durant la grossesse puis la période d'allaitement.

Mi-2012, sur 180.000 personnes ayant bénéficié du programme DREAM, quelque 20.000 grossesses de femmes séropositives avaient été suivies, avec un taux de transmission moyen de 3% jusqu'à ce que l'enfant atteigne ses dix-huit mois.



 




Information in this article was accurate in November 28, 2012. The state of the art may have changed since the publication date. This material is designed to support, not replace, the relationship that exists between you and your doctor. Always discuss treatment options with a doctor who specializes in treating HIV.